Et les risques pour les appareils mobiles connectés?

Pour les parents, la notion de « protection des enfants »  est en train de changer d’une manière radicale. Vu la grande popularité des appareils intelligents, on se demande si vraiment la fabrication technologique mobile peut suivre le cours normal de la production et prendre également soin des problématiques de sécurité de l’Internet, de la fiabilité aux services gratuits en ligne et du respect de la vie privée ou encre de l’éthique des usages.

Nous avons tous entendu parler d’intimidation, d’irrespect et de cyber intimidation sur les réseaux sociaux, qui peut par moment devenir une arme destructive pour celui (celle) qui la pratique ou celui (celle) qui la subit, de même pour la pornographie juvénile ou ces logiciels virulents qui prennent le contrôle de la caméra web de l’ordinateur. Il y a quelques années tout ce qu’un parent avait à faire était de garder une trace de l’utilisation de l’ordinateur au sein de la famille, maintenant que peut bien faire un parent contre ces menaces extrêmement sérieuses, non seulement agissant sur l’ordinateur familial ou personnel mais aussi sur les appareils que j’appellerai intelligents « de poche »!

Des exemples

Les soucis et préoccupations sont différentes: dans le temps, le souci était de ne pas “perdre” l’appareil p.ex. pour cela plusieurs logiciels tracqueurs peuvent aujourd’hui nous dire où se trouve notre appareil, de bloquer son usage par des mots de passe, des traces de doigts (et j’en passe) pour protéger nos informations personnelels contenues dans cet appareil, c’est aussi bon pour suivre à la trace nos enfants (physiquement, et savoir où ils se tourvent), mais est-ce suffisant? La technologie ne peut pas automatiquement répondre aux nouvelles problématiques, maintenant le souci est de ne pas SE PARTAGER sur les réseaux sociaux, une vie est PRIVÉE sinon c’est l’enfant et son image (dans le sens d’image PHYSIQUE, ÉTHIQUE et MORALE aussi!) qui sont perdus et non son appareil!

Car aujourd’hui, nos enfants (partout dans le monde) sont porteurs d’ordinateurs minuscules mais tellement puissants et autonomes…dans leurs poches. Ce simple fait rend le suivi des activités de nos enfants et leur protection contre les « méchants » exponentiellement plus difficile par comparaison. Le paysage devient de plus en plus complexe et impossible à suivre et à surveiller : admettons-le.

Cependant plusieurs solutions s’offrent encore à nous : p.ex. le dialogue, la sensibilisation et l’éveil des enfants eux-mêmes aux risques et dangers, car, croyez-moi un enfant est capable de comprendre! Voir à ce sujet d’autres blogs et conférence, articles sur ce site même. et autres liens

Aujourd’hui, avec Steven Woda, je voudrais me concentrer sur un seul secteur : les réseaux Internet WiFi publics.

Les risques- La route est pavée pour les pirates

Une bonne nouvelle! Afin de garantir la sécurité sur Internet et mobile, un parent peut encore faire quelque chose! Nous pouvons en parler à nos enfants : que ce soit sur les dangers de communiquer avec des inconnus sur les médias sociaux, ou sur le fait de fournir des informations confidentielles familiales ou intimes, fournir des mots de passe (même à des copains de classe pour jouer à leur place à Club Penguin occasionnellement!) nous pouvons leur donner des exemples, raconter des faits réels et ensuite répondre à leurs questions sans détour ni crainte ni tabous, leur dire que tout a été prévu au cas où ils rencontrent un «  problème sérieux » et qu’il existe des mesures spécifiques à prendre s’ils (elles) sont l’objet d’intimidation et de pressions, et qu’IL SUFFIT DE NOUS RACONTER, puis évidemment régulièrement mettre à jour logiciel de l’appareil intelligent afin d’éviter de confronter les plus récents virus, logiciels malveillants ou vulnérabilités.

Actuellement, nos enfants fréquentent trop souvent des lieux ou des établissements qui offrent le WiFi gratuit : écoles, restaurants, cafés, parcs, bibliothèques publiques, domiciles d’amis…et ils (elles) ou leurs appareils sont ainsi souvent invités (à leur insu aussi!) à se connecter automatiquement au WiFi disponible!

Malheureusement, ce type d’orientation dirige nos enfants (et adultes, d’ailleurs) droit au(x) piège(s). Selon un article récent sur Ars Technica, mobile devices are the ones that face the greatest risk of surveillance and attack , « les appareils mobiles sont ceux qui courent le plus grand risque de surveillance et d’attaque », cet article discute des dangers des réseaux publics, se présentant comme des points d’accès légitime, et étonnamment du potentiel pour la surveillance du trafic sur les réseaux authentiques, selon leur configuration.

En fin de compte, nous parents de préadolescents et d’adolescents, devons être au courant de certaines des méthodes conseillées pour protéger les appareils mobiles intelligents contre les attaques, les accès non autorisés et la collecte de données non éthiques en prenant les mesures suivantes :

  1. Désactiver l’option de l’appareil mobile qui permet de se connecter automatiquement aux réseaux non enregistrées ou non approuvés (ou éteindre le récepteur WiFi de l’appareil au complet).
  2. Une fois trouvés dans un lieu qui offre le WiFi, assurons-nous de demander à l’employé ou de consulter leur documentation pour les informations de connexion du WiFi, mot de passe, etc.
  3. Sachons toujours que le trafic Internet via une connexion WiFi publique, même si légale et légitime, n’est pas nécessairement sécurisé!
  4. Évitons les achats en ligne (envoi d’informations confidentielles et personnelles, adresse, numéro de compte de carte de crédit, etc.), le téléchargement de tout logiciel ou d’accéder à des renseignements personnels sur un réseau WiFi public.

Lire aussi:

Blogues et articles

Advertisements