Photos de mineurs nus sur les cellulaires – Un acte criminel lourd de conséquences

11 juin 2013

Source: Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec met en garde les parents et leurs adolescents contre une problématique qui s’est développée dans les écoles secondaires et qui amène des jeunes à échanger par appareils électroniques des photos de personnes mineures nues.

Cette problématique découle d’une pratique utilisée par des jeunes qui envoient des photos d’eux nus par appareils électroniques.

Les jeunes qui échangent ce type de photos s’exposent à des conséquences légales graves. En effet, le fait de posséder, de transférer et d’accéder à la photo d’une personne mineure nue ou exposant ses parties intimes est un acte criminel.

Sérieuses conséquences:accusations criminelles!

Conséquemment, le simple fait de recevoir la photo d’une personne mineure nue sur son téléphone peut entraîner de sérieuses conséquences pour le détenteur du téléphone, notamment des accusations de possession de pornographie juvénile.

Les policiers demandent donc aux jeunes qui s’adonnent à ce type de pratiques d’y mettre un terme et fait appel à la vigilance des parents, qui peuvent jouer un rôle auprès de leurs enfants pour les sensibiliser à cette problématique et à ses risques légaux.

Par ailleurs, ils invitent la population à s’informer sur le phénomène de l’auto-exploitation juvénile, en visitant l’onglet Pornographie juvénile de son site Web, au www.sq.gouv.qc.ca .

La Sûreté du Québec invite la population à transmettre toute information au sujet de l’exploitation sexuelle des jeunes à l’adresse www.cyberaide.ca .

Voir blog suivant

Advertisements