Mariane Sawan - lE Blogue

Cyberintimidation et gros mots XXX sur un réseau social en ligne

À la suite de l’affichage de textes de cyberintimidation publiés sur le réseau social Instagram, qui ont eu lieu récemment à Riverside à Ottawa (Canada), La police d’Ottawa a ouvert une enquête.

La page montrait des photos d’adolescentes accompagnées de commentaires à caractère sexuel. 

Les auteurs des messages traitent les victimes de « putains ». La police d’Ottawa a exigé la fermeture de la page Internet et tente de découvrir qui est à l’origine de cette cyberintimidation.

Une des victimes fréquente le Lycée Claudel, un collège français situé sur la promenade de Riverside. cependant, certaines étudiantes ont confirmé que d’autres cas sont recensés au sein d’autres institutions d’enseignement, ce phénomène, paraît-il est en expansion!

Les photos auraient été copiées à partir d’un réseau social, à l’insu ou à la connaissance des victimes? à enquêter!

“Selon les policiers, la cyberintimidation est difficile à contrôler”

View original post 141 more words