Les chercheurs en robotique et en médecine ont pu permettre à une femme paralysée d’avoir un degré de contrôle sur ses «mouvements de la main artificielle», une percée technologique dans le monde de prothèses. Selon les chercheurs américains dont les travaux sont publiés lundi par la revue médicale britannique The Lancet, cette avancée technologique pourrait un jour équiper des patients paralysés (accidents, attaque cérébrale…) ou amputés.

Un bras relié au cerveau? Comment est-ce rendu possible ?

Les chercheurs s’intéressent depuis longtemps à la mise au point d’interfaces cerveau-machine, qui, à l’aide d’implants de fines électrodes, permettent de détecter les signaux électriques émis par la partie du cerveau «responsable» des mouvements. Ces signaux sont ensuite traduits en code informatique, afin de mettre en action la prothèse artificielle.

Selon Andrew Schwartz, professeur de neurobiologie de l’Université de Pittsburgh (Pennsylvanie). L’équipe a innové en adoptant «une approche complètement différente» en utilisant un modèle d’algorithme (programme) informatique qui imite étroitement ce qu’un cerveau sain fait pour contrôler les mouvements des membres,

Fantastique, les miracles qu’on peut réaliser avec les technologies, non ?

Sources:

bci-seven-degrees-of-freedom-thumb

Lien d’un article sur le sujet.

Article de l’U. de Pittsburg Pennsylvanie, É-U.

Advertisements